Logo Kanton Bern / Canton de BerneCulture
  • de
  • fr

Visite guidée interactive : trois femmes

Trois femmes, inscrites dans trois siècles d’histoire, ont marqué, plus ou moins, l’histoire de Corgémont : Isabelle Morel-de Gélieu, Julie Ryff-Kromer et Jeanne Bueche. Une visite guidée interactive permet de découvrir trois femmes qui ont marqué l'histoire de Corgémont ou qui ont vécu dans le village. Trois femmes qui ont laissé leur empreinte sur trois siècles différents.

Du 9 juin au 11 septembre 2022

Ou : Corgémont, près de la gare

Quoi : Visite guidée interactive qui permet de découvrir trois femmes qui ont marqué l'histoire de Corgémont ou qui ont vécu dans le village. 

Durée : 1h

Distance : environ 1km

  • Téléchargez l'app Pindex: Google Play

  • Téléchargez l'app Pindex: App Store

Trois femmes à Corgémont

Jeanne Bueche et son chef de chantier, clocher de l’église de Courfaivre, vers 1961 ( Photo : Mémoires d’ici, Fonds Jeanne Bueche ).

À cheval entre le 18e et le 19e siècle, Isabelle Morel-de Gélieu (1779–1834), épouse du Doyen Morel, passe une grande partie de sa vie dans le village. Femme de lettres, elle est une témoin privilégiée de la chute de l’Ancien régime et des changements politiques et sociaux dans le Jura bernois au début du 19e siècle. Arrivée dans le village alors qu’il faisait partie de l’ancien Evêché de Bâle, elle y décède alors qu’il se trouve dans le canton de Berne.

De 1853 à 1856, Julie Ryff-Kromer (1831–1908) habite Corgémont avec sa famille. Frédéric Ryff, commerçant, est attiré dans le Vallon de Saint-Imier au vu des opportunités économiques en lien avec l’horlogerie. Certes la famille arrive dans un bourg essentiellement rural mais les balbutiements, en lien avec l’histoire horlogère et son fulgurant développement dans les décennies qui vont suivre, sont présents. Les Ryff vivent dans le village quand un nouvel établissement scolaire est inauguré.

Depuis 1927, le culte catholique est rétabli à Corgémont. En 1958, Jeanne Bueche (1912–2000), architecte établie à Delémont, est mandatée par la paroisse de construire l’Église Saint-Nicolas de Flue. Elle est inaugurée le 28 juin 1959. Jeanne Bueche signe une de ses œuvres majeures avec la construction de ce « petit bijou » d’architecture religieuse. La respectueuse restauration de l’intérieur par l’architecte Christine Rais El Mimouni s’est vu décernée le Prix spécial du Service des monuments historiques du canton de Berne en 2022.

Partager