Logo Kanton Bern / Canton de BerneCulture
19 septembre 2023
Aperçu des communiqués

Communiqué de presse de la Direction de l’instruction publique et de la culture
:
Prix bernois du cinéma : trois films lauréats et une distinction spéciale 

Sur recommandation du jury, la section Encouragement des activités culturelles du canton de Berne et Pro cinéma Berne ont récompensé cette année un long métrage et deux documentaires. Le jury décerne en outre une distinction spéciale à la cinéaste Lucienne Lanaz.

Prix spécial pour la documentariste Lucienne Lanaz

L’auteure, réalisatrice et productrice du Jura bernois Lucienne Lanaz reçoit une distinction pour sa création cinématographique et son inlassable engagement. Elle vit et travaille depuis de longues années dans une ferme à Grandval, dans le Jura bernois. Après avoir grandi à Zurich, elle a longtemps fait la navette entre Zurich, Berne et le Jura pour des raisons professionnelles. Elle a produit elle-même presque tous les documentaires qu’elle a tournés. Comme les autres femmes de cinéma, elle porte un regard critique sur les années 70 : à l’époque, « les femmes, elles n’existaient pas ». C’est d’ailleurs dans sa maison de Grandval qu’a été fondée l’association CH-Filmfrauen en 1975. Au total, Lucienne Lanaz a tourné plus de 30 courts et longs métrages, dont le dernier en 2021, Gianerica, un portrait du couple d’artistes Erica et Gian Pedretti.

Dotation : 10 000 francs

www.jura-films.ch

Prix du cinéma pour le documentaire « The DNA of Dignity », de Jan Baumgartner

« The DNA of Dignity » parle de la guerre des Balkans dans les années 90 et des milliers de personnes dont elle a causé la disparition. Leurs dépouilles mortelles risquent de rester perdues à jamais. Jan Baumgartner livre un portrait sensible de leurs proches, qui placent leurs espoirs dans les fouilles et les analyses des scientifiques. Le film montre des anthropologues forensiques et des archéologues qui travaillent avec une grande concentration pour redonner une forme et une identité aux ossements mis au jour. « The DNA of Dignity » a été présenté dans plusieurs festivals de cinéma en Suisse et à l’étranger.

Dotation : 10 000 francs ; production : Jan Baumgartner

www.thednaofdignity.com

Prix du cinéma pour le documentaire « Bratsch – Un village fait école », de Norbert Wiedmer

Le village haut-valaisan de Bratsch comptait encore cent habitantes et habitants en 2015. Mais depuis sa fusion avec Gampel, dans la vallée, l’école était vide. Il fallait faire bouger les choses. Le film documente les évolutions et les changements intervenus dans le village depuis la réouverture de l’école à l’automne 2016. Norbert Wiedmer retrace avec finesse un projet scolaire hors norme. Depuis plus de 40 ans, il enseigne et il travaille comme cinéaste, caméraman et monteur indépendant. Souvent distingué à l’international, il a reçu plusieurs fois le Prix du cinéma du canton de Berne. En 2000, Norbert Wiedmer a été lauréat du Prix du cinéma suisse pour son documentaire « Schlagen und Abtun », sur l’univers du hornuss.

Dotation : 20 000 francs ; production : Biograph Film

www.bratsch-film.ch

Prix du cinéma pour le long métrage « Peter K. – Seul contre l’État », de Laurent Wyss

Le long métrage de fiction « Peter K. – Seul contre l’État » repose sur l’histoire vraie du Biennois Peter K., qui a fait la une des médias il y a quelques années. Après la mort de sa mère, il risque l’expulsion de la maison familiale. Il se bat pour défendre son port d’attache contre sa sœur, contre l’administration communale puis contre la police. Ce qu’il avait couché sur papier prend corps dans des actes de violence. De plus en plus angoissé et solitaire, il est la proie de cauchemars se rapportant à son enfance tandis que les auditions au tribunal, et la narration du film, font remonter un passé familial sombre. Le réalisateur Laurent Wyss a utilisé les écrits de Peter K., les articles de presse et les transcriptions judiciaires pour créer un style narratif subjectif. Il nous fait entrer dans la tête de Peter K. et ressentir le rétrécissement de son univers mental. Le Bernois Manfred Liechti, choisi pour incarner le personnage principal, a reçu pour ce rôle le Prix du cinéma suisse du meilleur comédien en 2023.

Dotation : 20 000 francs ; production : Insertfilm AG

www.insertfilm.ch/peter-k/

Week-end du cinéma bernois BE MOVIE, une date à retenir !

Le public pourra découvrir la création cinématographique bernoise du 17 au 19 novembre 2023. Les films des derniers mois, dont les lauréats du Prix bernois du cinéma, seront diffusés dans 11 salles du canton de Berne ainsi qu’en streaming.

Intitulé « Sound & Vision », le programme de cette année est dédié aux magiciennes et magiciens de la bande-son, de la technique à la direction artistique en passant par la composition de musiques de film. Lors de la cérémonie d’ouverture le compositeur de musiques de film et musicien Mario Batkovic («Mad Heidi», «The DNA of Dignity») et l’ingénieur du son et directeur artistique du son Balthasar Jucker («Zimmerwald») parleront de leur travail.

L’abonnement coûte 20 francs et donne accès à l’ensemble des projections et à la plateforme de streaming durant tout le week-end. Il est possible de l’acheter dans différents points de vente ou en ligne. BE MOVIE est une initiative de Pro cinéma Berne et de l’association professionnelle « Berne pour le cinéma ».

Abonnement et films en streaming : www.be-movie.ch

Partager